Barrette

4 mai 2020 : Lancement de l'opération "Parlons jeunes, parlons (dé)confinement"

Le Parlement francophone bruxellois, en association avec le Délégué Général aux Droits de l’Enfant et les asbl Comme un lundi et Scan-r, invitent les jeunes Bruxellois à s’exprimer sur cette période de (dé)confinement. Et leur permet aussi de recevoir un accompagnement pour l’écriture ou la réalisation sonore et visuelle de leur projet.

Dessin, vidéo, TikTok, photo, texte, poème, note vocale, chanson, slam… toutes les contributions seront publiées sur le site de Parlons Jeunes.

VOICI TOUTES LES INFOS :

“Parlons Jeunes, Parlons (dé)confinement !”
Un projet d’expression qui s’adresse à tous les jeunes bruxellois, quelque soit leur parcours de vie et leur expérience, à propos du confinement et du déconfinement.

Ecriture, vidéo, son, photo, dessin, slam ...

Le confinement, nous le vivons toutes et tous différemment. Tu as envie de partager ton avis sur cette période particulière, ce qui t’a marqué, manqué, ce que tu as aimé ou détesté, ce que le (dé)confinement a changé (ou pas) pour toi, ou ce qu’il révèle de notre société ? Nous voulons t’entendre.

Le but ?

Récolter un maximum de témoignages de jeunes et les relayer au niveau du Parlement francophone bruxellois, afin que les voix des jeunes soient entendues quand il sera temps de penser l’après coronavirus.

Tu as moins de 18 ans ? Envoie-nous ta contribution : dessin, vidéo, TikTok, photo, texte, poème, note vocale, chanson, slam tout est permis !

Mais aussi !

Scan-R propose des ateliers collectifs d’écriture, en ligne, avec un journaliste.

Et Comme un Lundi propose un accompagnement en réalisation sonore, photo et vidéo !

Comment ça se passe ?

Du 4 mai au 20 juin 2020

Un projet mis en place par le Parlement francophone bruxellois, le Délégué général aux droits de l’enfant, Scan-R, Comme un Lundi & ses partenaires Urbanisa’son et le Gsara.

Pour participer, remplis ce formulaire et tu seras recontacté par nos équipes.

Toutes les contributions seront publiées sur le site parlonsjeunes.be et présentées aux parlementaires.

Nous souhaitons aussi prévoir un moment d’échange entre les jeunes et les parlementaires (mais à cause de la crise sanitaire, nous ne savons pas encore quand cela sera possible).

On n’attend plus que toi Parlons Jeunes, Parlons (dé)confinement !

Recherche avancée…

pic01i_WB.jpg

Un parlement qui bouge