Barrette

Commission Enseignement

Commission de l'Enseignement, de la Formation, de la Culture, du Tourisme, du Sport et du Transport scolaire


1. Enseignement

La Commission communautaire française est le pouvoir organisateur d'un réseau d'établissements francophones hérités en 1995 de l'ex-réseau provincial du Brabant.

Ce réseau est composé de :

  • deux établissements d'enseignement technique et professionnel ordinaire
  • deux établissements d'enseignement spécial
  • trois établissements d'enseignement de promotion sociale
  • une Haute école
  • sept établissements d'enseignement supérieur
  • l’École supérieure des arts du cirque (ESAC), créée en 1999.

 

2. Formation

La formation professionnelle francophone à Bruxelles est un levier essentiel de l'accès des demandeurs d'emploi au marché du travail et de l'essor de Bruxelles.

Cette compétence comporte deux secteurs :

  • la reconversion et le recyclage professionnel pour les travailleurs salariés et les demandeurs d'emploi et
  • la formation permanente des Classes moyennes, qui a pour objectif de former des indépendants et des dirigeants de petites et moyennes entreprises ainsi que leurs collaborateurs.

Ces deux pôles de la formation professionnelle francophone bruxelloise sont gérés par les organismes publics suivants :

Bruxelles Formation, chargé d'aider les bruxellois à se qualifier, se perfectionner et se réorienter (plus de renseignements sur www.bruxellesformation.be).

41 organismes d'insertion socioprofessionnelle (OISP) et 9 Missions locales sont actuellement agréées et financées par la Commission communautaire française. Ces organismes bénéficient également du soutien d'Actiris pour les aspects "guidance" et "recherche d'emploi", et du cofinancement du Fonds sociale européen (FSE).

La formation permanente pour les Classes moyennes et les petites et moyennes entreprises, est une formation en alternance qui combine formation théorique dans un centre de cours et formation pratique en entreprise. Celle-ci est gérée par l'Institut de formation permanente pour les Classes moyennes et les petites et moyennes entreprises (ALTIS).

Parallèlement, les activités de l'Espace Formation Professionnelle (EFP), qui est le centre de formation pour les indépendants et les PME de la Région bruxelloise, sont encadrées par un service à gestion séparée, le SFPME.  Ces deux champs de la formation professionnelle mis en œuvre par la Commission communautaire française sont complémentaires, tout en conservant leur caractère propre, notamment en ce qui concerne l'offre disponible et les méthodes de formation proposées.

La Commission consultative Formation-Emploi-Enseignement qui réunit les représentants des secteurs de l'emploi, de la formation professionnelle, de la formation des classes moyennes, de l'enseignement technique et professionnel, des syndicats et du réseau associatif. Elle a pour objectif de garantir la qualité des dispositifs de formation et de veiller à leur cohérence.

La Commission communautaire française participe également aux travaux du Consortium de validation des compétences.

Dans le cadre de la sixième réforme de l’État et des synergies intra-bruxelloise, la compétence de la formation professionnelle est gérée en étroite collaboration avec la Région de Bruxelles-Capitale (notamment Actiris) tout en assurant des collaborations étroites avec le Forem et le VDAB.

3. Culture

En matière culturelle, la Commission communautaire française vise à développer une politique d'aide, d'encouragement, de promotion, de diffusion, de découverte à la culture dans les domaines aussi variés que :

Elle soutient également les ludothèques, les centres culturels reconnus par la Communauté française, les activités d'éducation permanente et les arts du cirque, la production audiovisuelle, les compagnies de danse reconnues par la Communauté française, la diffusion de la chanson française à Bruxelles, les festivals de cinéma et enfin Télé Bruxelles, la chaîne de télévision bruxelloise francophone.

La Commission communautaire française est également un acteur clé de l’adoption du Plan culturel pour Bruxelles et de sa mise en œuvre.

Enfin, elle apporte son soutien aux activités parascolaires pédagogiques comme des actions propédeutiques, de remédiation scolaire ou des écoles de devoirs ainsi qu'au secteur de la jeunesse en soutenant notamment les mouvements volontaires de jeunesse, les centres d'accueil et d'information pour es jeunes et le théâtre jeune public.


4. Tourisme

La compétence de de la Commission communautaire française en matière de Tourisme a été fondamentalement modifiée suite à la sixième réforme de l’État et a été majoritairement transférée dans le giron régional bruxellois.

Cependant, une certaine compétence limitée en tourisme demeure à la Commission communautaire française.

En effet, notre institution, conserve, d'une part, une compétence accessoire relative à l'investissement dans les infrastructures touristiques sociales, à savoir les auberges de jeunesse, et, d'autre part, une compétence relative à la Promotion de la Commission communautaire sur le plan national et fédéral en veillant à maintenir un lien fort et structurel avec la Wallonie, via le futur organisme régional de tourisme bruxellois.

5. Sport

En matière sportive, la Commission communautaire française assure principalement les deux missions que sont l'encadrement et la valorisation de l'activité sportive à Bruxelles d'une part, et la gestion des projets d'infrastructures subsidiés, d'autre part, via :

  • les subventions aux clubs attentifs à l'accueil et l'intégration de tous les jeunes
  • le soutien aux initiatives
  • l'encouragement à la pratique des sports de quartier
  • le guide sportif
  • l'aide aux communes, aux clubs et a.s.b.l. pour la rénovation et la construction d'infrastructure.


Dans le cadre de la sixième réforme de l’État, la gestion des petites infrastructures communales a été transférée à la Région de Bruxelles-Capitale.

6. Transport scolaire

La politique du transport scolaire de la Commission communautaire française concerne le transport, entre le domicile et l'école, des élèves de l'enseignement spécial organisé et subventionné par la Communauté française qui fréquentent un établissement scolaire situé dans la région bruxelloise.

Cette prise en charge couvre l'organisation de circuits de transports spécifiques ainsi que les abonnements scolaires des enfants.

Recherche avancée…

pic01i_WB.jpg

Un parlement qui bouge